Nos publications et la présentation du diplôme ARM

Publications et recherches

Aux termes de ses statuts CARM Institute investit ses bénéfices dans des projets de recherche pour faire progresser la gestion des risques et son enseignement. Dans la même idée, il suscite des publications de son corps enseignant.

Parmi les principaux thèmes abordés, on peut citer :

  • le Chief risk officer et la gestion stratégique des risques ;
  • les compétences requises pour pratiquer le risk management ;
  • la gestion du risque juridique ;
  • la gestion des crises ;
  • la gestion des risques de réputation ;
  • la gestion du risque de protection sociale dans l’entreprise ;
  • gérer l’hygiène et la sécurité dans l’entreprise ;
  • la sûreté de fonctionnement.

Voici quelques unes de nos publications (dont certaines sont des exclusivités de l’ARM francophone) :

Les réseaux bayésiens dans la gestion des risques

Étape essentielle de l’établissement du diagnostic des vulnérabilités, la modélisation quantitative des risques est la clé d’une gestion prospective des risques. Elle repose sur la mobilisation des connaissances disponibles au sein d’une organisation.

La fusion des données historiques, matérialisant les expériences passées et de l’expertise humaine, décrivant les processus, est une condition fondamentale pour une évaluation quantifiée des risques et donc l’établissement de prévisions fiables.

Les réseaux bayésiens, modèles hybrides de connaissances, opèrent cette fusion et représentent donc un élément essentiel dans la modélisation des risques.

Les réseaux bayésiens ont acquis leurs lettres de noblesse dans le domaine du diagnostic médical, informatique et industriel. Leur champs d’application ne cesse de s’étendre : risques opérationnels, gestion de projet, marketing, optimisation de processus…

Conseils pour obtenir des dents plus blanches, et les certifications pour exercer dans le domaine du blanchiment

Le blanchiment des dents est à la fois agréable et bénéfique. Les suggestions dans cet article peuvent vous donner beaucoup plus de réponses, afin d’avoir des dents plus vives.

Si vous envisagez d’essayer une procédure d’éclaircissement, vous devez être conscient que cela fonctionne uniquement sur des dents naturelles. Les agents blanchisseurs ne fonctionneront pas sur les surfaces artificielles. Ce genre de surface inclut les implants, les couronnes, les facettes ou les plombages.

Si vous avez une surface artificielle dans votre bouche et que vous utilisez des produits spéciaux, votre dent naturelle blanchira alors que la partie artificielle restera telle qu’elle est.

Des dents qui brillent

Conseil N°1 :

Une manière assez connue de se blanchir les dents est l’utilisation de fruits. Les oranges et les fraises font parties des nombreux remèdes de grand-mère pouvant être utilisés pour rendre votre sourire plus resplendissant. Vous pouvez faire une pâte de fraises, la mâcher et la placer autour de vos dents pendant environ cinq minutes.

Vous pouvez également frotter l’intérieur d’une épluchure d’orange contre la surface de vos dents.

Conseil N°2 :

Votre régime doit inclure une grande variété de légumes crus et de fruits frais. Si vous mangez fast-food (=malbouffe) ou des aliments transformés, cela peut endommager vos dents et causer sa décoloration. N’en mangez pas si vous voulez garder un sourire radieux. Si vous choisissez de manger constamment, cela se traduira par une décoloration et des gencives malsaines.

Conseil N°3 :

Ne pas fumer. Ce n’est un secret pour personne, fumer peut décolorer vos dents à cause de la fumée elle-même mais aussi les produits chimiques contenus à l’intérieur d’une cigarette comme le goudron et la nicotine.

Note : Quelques personnes deviennent sensibles aux produits. Cela peut durer très peu de temps, mais cela reste douloureux. Si la douleur persiste, allez voir votre dentiste avant d’utiliser à nouveau le produit. Votre dentiste peut vous recommencer un traitement alternatif ayant le même résultat recherché sans les douloureux effets secondaires.

Attention : suivez toujours toutes les indications écrites dans les instructions des produits que vous utilisez. Si vous ne le faites pas, cela peut entraîner des irritations dans votre bouche, des inflammations de vos gencives et peut même endommager vos dents. Ces produits doivent être utilisés seulement pendant la durée indiquée ou recommandée sur la boîte, pas une minute de plus.

Conseil N°4 :

Le brossage quotidien de vos dents reste une partie importante dans l’entretien de votre sourire étincelant. Vos dents peuvent être colorées par divers aliments et boissons qui s’y coincent. En vous brossant quotidiennement les dents, vous n’aurez pas de problème de décoloration.

Note : Le blanchiment est une manière effective de rendre vos dents plus brillantes, mais si vous le faites trop souvent, cela peut rendre vos dents poreuses et abîmer l’émail. Cela peut également contribuer à la sensibilisation de vos dents et donc les rendre plus sensibles aux tâches.

Conseil n°5 :

Demandez à votre dentiste un gel qui blanchit les dents pour une utilisation quotidienne. Il va créer une gouttière possédant un gel à l’intérieur, vous devrez le porter pendant quelques heures tous les soirs durant quelques semaines. Vous verrez la couleur de vos dents s’améliorer et devenir plus blanches, jusqu’à huit fois plus blanches qu’elles ne l’étaient  avant le début du traitement.

Pensez à comment votre vie serait meilleure si vous pouviez sourire avec confiance. Essayez les conseils dans cet article, et mettez-vous sur la voie d’un sourire magnifique.

Formation en assistance dentaire dans le domaine du blanchiment des dents

L’assistant dentaire, presque toujours une assistante, assume différentes fonctions.  Comme son titre l’indique, elle assiste au quotidien le médecin stomatologiste ou le dentiste dans ses interventions techniques au fauteuil. L’assistante dentaire assure également la relation directe et privilégiée entre le praticien et ses patients. Pour exercer cette profession, certaines conditions et compétences sont requises, sans oublier la formation bien évidemment. Zoom sur le métier d’assistanat dentaire.

Les conditions pour exercer l’assistanat dentaire

Avant d’exercer le métier d’assistante dentaire, la candidate doit être titulaire du titre d’Assistante Dentaire enregistré au RNCP ou Répertoire National des Certifications Professionnelles et classée niveau IV, l’équivalent d’un bac. Sinon, il faut être en cursus de formation en vue d’acquérir le titre d’Assistante Dentaire. L’assistante dentaire exerce entre autres sous le contrôle effectif et l’autorité d’un chirurgien-dentiste uniquement. Elle seule est autorisée à seconder ce dernier dans l’aide opératoire au fauteuil et est soumise au secret professionnel.

Comment adhérer à la formation ?

Pour pouvoir suivre la formation et décrocher le titre d’Assistante Dentaire, la postulante doit d’abord être embauchée par un cabinet dentaire ou de stomatologie, qu’il soit individuel, de groupe ou un centre de soins. C’est obligatoire puisque la formation se prépare en alternance dans le cadre d’une période ou d’un contrat de professionnalisation. L’âge minimum autorisé est fixé à 18 ans. Pendant 18 mois, la candidate assiste à un enseignement complet comprenant à la fois des cours théoriques et pratiques.

 

Posted in Notre blog

Permalink

Prévention des caries et parcours pour devenir hygiéniste dentaire

La prévention des caries et des maladies des gencives se détermine par l’élimination de la plaque dentaire. Il s’agit ici de nombreuses bactéries. Ainsi, la lutte efficace pour ce type de problème demeure le brossage des dents deux fois par jour : le matin et le soir avant de dormir. En effet, les bactéries commencent à envahir les surfaces des dents après 5 à 6 heures du brossage.

Dans cet article, nous allons donc parler des divers accessoires de brossages indispensables pour une bonne hygiène dentaire afin de prévenir les caries :

La brosse à dents

Sur le marché de nos jours, nous pouvons trouver de nombreux types de brosse à dents. Pour faire un choix, assurez-vous de trouver une brosse à dents avec une tête plutôt petite et des poils souples, pas trop durs ni trop mous.

La bonne technique pour l’utiliser, c’est de positionner la brosse à 45° pour que les poils soient à cheval sur les dents et la gencive. Ensuite, exercer un geste de va-et-vient du haut vers le bas ou encore des mouvements circulaires. Et cela sur les deux faces de chaque dent et son dessus.

Les adjuvants au brossage

Afin de compléter le brossage en enlevant les restes d’aliments et la plaque au niveau des espaces inter-dentaires, l’utilisation de plusieurs accessoires est recommandée par les spécialistes de la médecine dentaire :

Le fil dentaire :

Le fil dentaire permet d’éliminer la plaque dentaire qui se forme au niveau des surfaces latérales des dents. Pour utiliser le fil, découpez 45 cm environ, tendez-le entre les deux majeurs. Ensuite, il faut l’insérer entre les dents et frotter de bas vers le haut tout en répétant ce geste plusieurs fois. Durant l’utilisation du fil, celui-ci doit être maintenu en plaquant sur la dent. Assurez-vous de nettoyer les deux côtés de l’espace entre vos dents.

Les bâtonnets inter-dentaires :

Les bâtonnets inter-dentaires sont utilisés afin d’éliminer la plaque dentaire qui se trouve à la base des dents tout en stimulant la gencive. Son utilisation est recommandée lorsque l’espace inter-dentaire est plus serré. Il faut réaliser un geste horizontal de vice-versa pour retirer la plaque dentaire incrustée au niveau des faces latérales des dents, la base du triangle se plaçant sur la gencive.

Les brosses inter-dentaires :

Idéales pour les personnes dont les espaces entre les dents sont plus larges. Il suffit de positionner la brosse à l’horizontale puis effectuer un mouvement de va-et-vient.

L’hydropulseur :

Il s’agit ici d’un appareil qui sert à projeter un jet d’eau entre les espaces des dents. L’utilisation de cet outil permet, non seulement de se débarrasser des débris coincés entre les dents, mais également de masser la gencive. Par contre, il n’a pas la capacité d’éliminer les bactéries de la plaque dentaire. Ce qui fait qu’il doit juste compléter l’utilisation des brosses et des bâtonnets, non pas les remplacer.

Les chewing-gums non sucrés :

La mastication des chewing-gums non sucrés permet de stimuler la salive, qui est connue pour ses capacités antibactériennes.

Les formations et les voies pour devenir hygiéniste dentaire

En matière de dentisterie, l’hygiéniste dentaire est un spécialiste de la prévention et le traitement des pathologies de la cavité bucco-dentaire telles que la gingivite et la parodontite. Son domaine d’intervention est très large, d’où l’importance de suivre une formation approfondie et d’avoir des qualités particulières. Zoom sur les points essentiels pour devenir hygiéniste dentaire.

Les fonctions majeures de l’hygiéniste dentaire

L’hygiéniste dentaire a pour principale fonction de prévenir les caries et les parodontopathies de son patient en lui informant et lui instruisant sur la manière de préserver une bonne hygiène bucco-dentaire. Son rôle consiste aussi à conseiller une alimentation saine et non cariogène. Pour ce faire, il doit expliquer et démontrer à son patient les solutions de prévention des maladies dentaires.

Une part importante de son travail consiste à effectuer des examens bucco-dentaires tels que les radiographies, les tests cliniques, voire les moulages, afin de dépister d’éventuelles pathologies de la gencive, la muqueuse buccale et les dents.

L’hygiéniste dentaire assure entre autres différents travaux administratifs à l’instar de la gestion du dossier de son patient et des rendez-vous, ou encore l’organisation du rappel périodique de ce dernier.

La formation d’un hygiéniste dentaire

Devenir hygiéniste dentaire passe par une formation d’une durée de 3 ans dans une école supérieure. Il faut avoir au moins 18 ans révolus au cours de l’année d’admission et disposer d’un Certificat Fédéral de Capacité (CFC) dans l’univers de la santé.

Un certificat de culture générale en santé ou une maturité gymnasiale est aussi requis pour que le candidat puisse participer à un concours d’admission. Celui-ci correspond à des tests d’aptitudes et un entretien.

Les qualités requises

Exercer la profession d’hygiéniste dentaire requiert des qualités particulières telles que :

  • La volonté de soigner les autres
  • L’aptitude à mettre en confiance autrui
  • L’habileté et la dextérité manuelle pour manipuler délicatement les instruments
  • Une bonne acuité visuelle
  • L’esprit de concentration
  • L’hygiène et la propreté

Cette liste reste exhaustive puisque l’hygiéniste dentaire doit aussi avoir le sens des responsabilités et de l’écoute, ainsi qu’une parfaite autonomie pour accomplir son travail de façon plus humaine.

Posted in Notre blog

Permalink

Les conseils et formations à savoir sur le blanchiment des dents

Généralités sur le blanchiment des dents

Vous optez pour cette solution pour améliorer l’apparence de votre dentition et ainsi avoir un plus beau sourire. Car, de belles dents, ça renforce la confiance en soi et un sourire éclatant, c’est toujours plus séduisant ! Des dents blanches comme celles des stars, vous en voulez. Et les conseils pour de meilleurs résultats ne sont pas en reste.

Conseils pour bien choisir son produit

Pour garantir les meilleurs résultats tout en préservant la santé de votre bouche, évaluez toujours les avantages et inconvénients de chaque produit blanchisseur qui vous intéresse avant tout achat. Les dentifrices « Spécial Dents Blanches » sont souvent plus faciles à trouver, toutefois, ils laissent parfois à désirer au niveau efficacité ; les bandes ou strips se veulent faciles à utiliser, néanmoins, leurs résultats non uniformes sont souvent déplorés.

Ensuite, vous avez les stylos à gel, également simples d’emploi, mais leur efficacité ne dure qu’entre deux brossages. Quant aux gouttières, elles sont plus chères, mais plus efficaces. Les lampes et les lasers pour leur part posent souvent un problème de budget, étant plus onéreux. Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez lire un test et un descriptif du meilleur produit du moment sur cette page: http://blanchirlesdents.info/comment-avoir-les-dents-blanches/

Blanchiment des dents : apprenez à comprendre d’où vient le problème des dents jaunes

Inspection des dents

Oui, vous êtes pressé de faire blanchir vos dents. Toutefois, afin de bien choisir la méthode pour ce faire, et d’évaluer si vous êtes candidat à un éclaircissement, apprenez à comprendre le problème des dents jaunes. La teinte des dents varie d’un sujet à un autre et a tendance à s’assombrir avec l’âge. Mais, leur pigmentation peut être modifiée à long terme notamment par les aliments et éléments que vous consommez, y compris la cigarette. Certaines dents sont naturellement plus sombres étant « mortes », et leur teinte se distingue souvent visiblement de celles des dents saines. Parfois alors, les imperfections sur les dents et qui tendent à assombrir leur couleur apparaissent naturellement, l’on parle de défauts innés.

Puis, l’utilisation à outrance du fluor peut également modifier la teinte de vos dents pendant leur croissance. Enfin, certains médicaments favorisent le jaunissement des dents. Ainsi, avant toute action d’éclaircissement au moyen d’un outil en vente libre notamment, préférez consulter un professionnel, un spécialiste en chirurgie dentaire, garant d’une meilleure analyse de l’état de vos dents.

Conseils sur l’utilisation d’une gouttière, solution courante pour un traitement à domicile

La gouttière est une solution destinée à un emploi particulier à la maison. Plus délicate à manipuler que les autres produits blanchisseurs du même genre, son utilisation requiert quelques conseils spécifiques. Avant tout, brossez-vous les dents avant de vous servir de la soie dentaire. Puis, suivez à la lettre les recommandations indiquées dans la notice de votre produit. Ne jamais sucer votre appareil. Les effets secondaires liés à l’emploi d’une gouttière dentaire de blanchiment sont habituels. Toutefois, en cas de gêne importante, telle qu’une sensibilité, utilisez un dentifrice pour dents sensibles, et cessez l’utilisation de votre produit le temps d’améliorer la santé de vos dents. Si le problème perdure, consultez votre dentiste.

Nos formations pédagogiques

Afin de trouver des formations dans le domaine de la cosmétique ou l’hygiène dentaire comme présenté ci-dessus, il vous faudra vous inscrire sur l’une de nos formations disponibles sur le menu en dessous.

Le CARM_Institute et l’équipe pédagogique du DESS « Gestion globale des risques et des crises–cindyniques » de la Sorbonne proposent un cycle annuel de conférences gratuites sur les risques en médecine et techniques dentaires. Elles permettent aux étudiants et diplômés de poursuivre leur réflexion et d’actualiser leurs connaissances en échangeant avec des professionnels français et étrangers.

Les compétences nécessaires

Outre la formation, des compétences particulières sont aussi requises pour exercer la profession d’assistanat dentaire. La future assistante dentaire doit avant tout avoir des qualités techniques, ne serait-ce que pour identifier chaque instrument utilisé par le chirurgien-dentiste dont elle est l’assistance directe. Le sens du contact, le dynamisme et l’aisance relationnelle sont d’autres qualités qu’il faut se forger. Puisque le travail d’un dentiste consiste à traiter des maladies de la cavité bucco-dentaires, le souci de l’hygiène doit être la première préoccupation de l’assistante dentaire. L’adaptabilité, le sens de l’organisation et la rigueur sont aussi essentiels en assistanat dentaire.

NOTES:

Les documents mis en ligne dans la rubrique « publications » de ce site sont sous copyleft (licence CreativeCommons). Vous pouvez reproduire, distribuer et communiquer ces documents au public, à condition de le faire à titre gratuit en respectant les conditions suivantes :

Il est obligatoire de citer le nom des auteurs et la provenance du document.

Vous ne pouvez pas modifier le document.